De si petites choses.

L’autre jour comme régulièrement j’ai pris du temps pour faire du tri dans les tiroirs de mes garçons.
Et bien sur c’est chez Sören que je m’attarde le plus, il pousse comme un petit champignon ces derniers temps.
En fait non.. il pousse comme un champignon depuis 10 mois !
Quand j’étais encore enceinte je regardais ses petits vêtements taille 1 mois et je l’imaginais dedans, je trouvais çà si petit, incroyable que mon bébé rentre dans de si petites choses.. et bien si.
Puis on est vite passé au 3 mois puis au 6,au 12.. au 18 mois.
Et ce temps défile, les tailles aussi. Et ces si petites choses ne le sont plus tellement, plus grandes qu’hier mais encore plus petite que demain.. mais çà va venir et il va grandir encore et encore, et un jour ses petits vêtements ne seront plus si petits. Et un jour ils me dépasseront..

Et je me rappellerais avec tendresse, les si petits vêtements de mes si petits garçons que j’ai eu lovés au creu de mon ventre pendant 8 mois.

Les armoires se vident, les cartons de vêtements trop petits se remplissent et on remet de nouveaux vêtements à la bonne taille dans les tiroirs, ces tiroirs que je viderais à nouveau d’ici quelques semaines pour encore recommencer et renouveler.. et se séparer de ces vêtements de bébé devenus trop petits.. et emballer les souvenirs qui vont avec.

Cette année qui vient de s’écouler a été la plus rapide de ma vie, maintenant je peux le dire, je n’ai rien vu passer, rien du tout..

Hier j’achetais des pyjamas taille 1 mois et aujourd’hui je les ai emballés et j’ai acheté en taille 18 mois.
C’était hier à peine et pourtant déjà si loin.

Ce temps nous file entre les doigts.
Quand aurais-je encore un jour des pyjamas si petits entre mes mains ?
Le jour où un de mes fils deviendra père à son tour et que je l’offrirais à la chaire de ma chaire ?

Cette période de notre vie est si remplie, si rapide, nous sommes submergés de tâches, accaparés à 100% par nos fils. Nous sommes dans cette période de notre vie où Liam a presque 4 ans et où Sören a presque 1 an.

Et jamais plu on ne revivra cette période aux mêmes âges avec les mêmes personnes, jamais.
Çà ne vous arrive pas de vous dire çà ? Moi oui, souvent. Je me pose, je regarde autour de moi et je me dis que.. jamais nous ne revivrons cette période de nos vies avec un de presque 4 et un autre de presque 1 an.
Et qu’au lieu de se lamenter parfois sur les choses que nous n’arrivons pas à faire à temps, de s’attarder sur des choses futiles, il faut profiter et tirer le meilleur de tout et de tous.

Je pense que plus tard, quand viendra le jour où mes fils auront quittés le nid, c’est sans doute cette période que je vis en ce moment qui me manquera le plus, la toute petite enfance, de si petites personnes…

Profitons tant que nous avons encore chez nous, de si petites choses.

Time flies, too, too fast ..