En venir à bout.

Non, je ne suis pas seule en ce début de grossesse. Bon oui, il y’a bébé, qui me montre bien, 
çà c’est sur qu’il est là et bien là, et çà, je ne vais pas m’en plaindre !
« Les vomissements et nausées sont signe d’une grossesse saine et bien implantée »
et bien je crois que je peux être rassurée puissance 1000 de ce côté là 😀
Elles m’accompagnent depuis 2 semaines maintenant.
Là je le dis sur le ton de l’humour mais en réalité, je ne rigole pas du tout, je déguste même.
Et moi qui pensais avoir connu le pire début de grossesse pour Liam, tu parles !
Je vis la même chose mais en 10 fois pire. A l’époque c’était très dur mais je pouvais
tout de même me rendre au travail, même si c’était bien pépère à l’époque où je travaillais
au domicile de parents d’UN seul enfant comparé à ma section de 22 bébés à la crèche maintenant.
Pour cette seconde grossesse, je suis officiellement sans vie sociale depuis 2 semaines.
Mes sorties se résument aux rdv médicales hebdo chez mon doc et à la pharmacie.
Ah oui, je vois la nounou de mon fils chaque soir aussi lol
Je suis, cette semaine encore, arrêtée et donc reclus sur mon canapé à aller
visiter mes chères toilettes toutes les 20min. Et çà, toute la journée !
Le seul moment de répit étant quelques heures l’aprem, pour que çà revienne en force vers 18H.
Çà m’empêche de dormir, me détruit l’oesophage, l’estomac, le visage, les yeux et le nez qui en plus,
 saigne à gogo. Alors, vous qui n’avez pas encore d’enfants, toujours si impatientes ? ;D
Hier, le doc m’a trouvé une petite tension et une mine bien, bien fatiguée.
J’ai un traitement pour soigner estomac et oesophage.
J’ai pour ordre de boire et manger du sucré en petite quantité dès que j’ai peux sinon
je ne vais pas tenir longtemps et ce sera l’hospi. Alors j’essaye mais.. mon corps n’est pas avec moi
 et en plus je continue à perdre du poids. (Bon çà..)
Même le Donormyl, censé être le médoc miracle, ne me suis que très rarement..
Le doc n’a rien d’autres à me proposer alors prions pour que les 3 mois arrivent vite.
Non, pitié non, ne me parlez pas d’un troisième gnomes..