Et ils ont grandi.

J’ai toujours été fasciné de la vitesse à laquelle les enfants évoluent
et changent le temps d’un été. C’est dingue, en seulement 2 petits mois,
ils deviennent d’un coup plus grands, plus matures, ils grandissent !
Chaque été depuis que je suis maman, je me fais cette réflexion.

Cet été je me suis retrouvée cette fois avec 2 petits hommes a occuper, a amuser, a divertir.
Liam va avoir 4 ans et il va déjà faire sa deuxième rentrée à l’école maternelle.
Quand je repense à l’année dernière, à cet été 2013, wahouuu mais quel choc !
Aurais-je pensé un jour qu’il changerait autant en 1 petite année ?! Il est passé d’un grand bébé à un petit écolier confirmé, il est grand, si grand. Et depuis la fin de l’année scolaire, en seulement 8 semaines il a encore plus grandit, maintenant je vois un petit garçon bien dans ses baskets (ses bottes ? 🙂 ) qui est prêt à rentrer en moyenne section. Il nous fait la conversation, il a ses goûts, ses craintes, ses choses préférées,
ses meilleurs copains..

C’était aussi le premier été de Sören. Dans moins d’un moi il aura 1 an.
L’été dernier il était déjà là, sans être vraiment avec nous mais j’avais vécu cet été là en osmose avec lui, on vivait des moments difficiles tous les 2, surtout moi mais lui un peu aussi. Une naissance allait se préparer dan l’urgence, sans qu’on le sache encore, une fin de cohabitation violente, mais on était encore dans l’ignorance.
On savourait ces moments de symbiose totale.
Cette année il est bel et bien là et lui aussi a grandi d’un coup, j’ai en face de moi un petit garçon, son corps a changé, son visage aussi, ses attitudes, son caractère, ses mouvements, sa manière de se déplacer, de se faire comprendre, il a déjà tout d’un grand même si il est haut comme 3 pink lady.
Il est à peine rentré dans nos vies qu’il est déjà loin du minuscule bébé
que j’ai découvert il y a 11 mois.

Et puis j’ai grandi aussi.

Je suis maintenant la maman de deux petits garçons de presque 4 et presque 1 an.
Je n’en reviens toujours pas. Prise dans la tourmente et la vitesse de la vie de tous les jours je n’ai pas souvent le temps de me poser et de me dire : « wahouuu Coralie ! Mais regarde, regarde ces 2 enfants qui jouent là dans l’herbe, ces 2 petits garçons qui rient ensemble. Ce sont TES FILS ! Tes bébés, ta chaire, ton sang, tes tripes, TU les a portés, TU leur a donné la vie. TU es leur pilier, sois la meilleure possible, ils le méritent. » Et justement hier quand nous étions au parc je me suis dis ces mots. J’ai pris du recul, sur un banc, en retrait et je les ai regardé jouer. Et mon coeur a fait BOUM…

Et ils ont grandi. Déjà…