Post with image

La crise du moi

5476_819123744865530_8122150154053114478_n

Quand je me suis lancée dans mon rééquilibrage alimentaire en mars dernier,
je me suis lancée à corps perdu dans un des plus gros tournant que ma vie
allait prendre depuis toujours. Sans vraiment le savoir. Sans vraiment me rendre compte
de tout ce qui allait se passer. Vous savez, je me suis lancée là dedans parce que je ne me
supportais plus.  J’étais arrivée à un point de non retour. Je n’en pouvais plus de passer
à côté de ma vie, de marcher en parallèle des autres et de ne faire que tenter de survivre.
Tout était difficile, le moindre moment de la vie quotidienne était une épreuve.
En plus, je devenais aigrie, j’étais constamment de mauvaise humeur et surtout,
j’avais une confiance en moi qui équivalait à un bon moins 1000.
Je fuyais le regard. J’avais honte voilà tout. Et je ne me sentais absolument pas à ma place
dans ce corps que je haïssais plus que tout malgré qu’il ai porté mes fils.

Et puis les semaines ont défilées, 2,5,10,15,20 et 25 kilos plus tard je suis toujours en piste,
plus motivée que jamais, encore même plus qu’au début. Je vis une réelle renaissance.
Et vraiment, je pèse mes mots. J’aime dire que je revis parce que c’est le cas. 
J’aurais tendance même à vouloir dire que je vis enfin mais je ne veux pas renier
celle que j’étais avant, ce serait renier la majeure partie de ma vie et c’est hors de question.
Je deviens enfin moi est plutôt la phrase qui convient le mieux. Celle qui patientait
sagement de pouvoir éclore et s’ouvrir aux autres. Je commence enfin à ressentir la
plénitude d’avoir un corps qui me correspond et qui reflète la vraie Coralie là, tout au fond.

Au début, je pensais que ce rééquilibrage allait être que du positif, que j’allais
me sentir en accord avec moi même, plus légère et surtout pleine de vie.
C’est vrai, c’est carrément le cas même ! Mon corps n’a jamais été en aussi bonne santé
que maintenant et je n’ai jamais autant pris soin de lui que depuis 10 mois. Mon corps m’adore !

Ce que j’avais un peu refoulé c’était l’impacte que cette importante perte de poids allait
avoir sur le psychique et sur mon couple. On peut facilement penser que forcément, ça ne peut
apporter que du positif et en rester là, comme moi je le pensais. Et puis en fait ce n’est pas si simple..

25 kilos en moins, ça change une personne. On peut ne vouloir absolument rien changer à part
son apparence, inévitablement le psychique suit la perte de poids, parfois tant bien que mal
et à un moment donné quelque chose lâche, ralenti, essaye de tenir la cadence et pouf..
Un tsunami émotionnel. Une remise en question totale de ta vie dans les moindres détails.
Un tremblement de terre qui chamboule tout, tout ce que tu pensais inatteignables.
Tu as aussi soudainement d’autres envies, comme si tu revivais une adolescence.
Tu as des goûts d’ailleurs, de différents, de remise à zéro qui frôle ton palais.
Comme si tu faisais table rase sur ton corps mais aussi dans ta tête.
Comme si tu avais appuyé sur l’option reboot en enclenchant la perte de poids.

Toutes ces choses dont tu n’as pas envie ou ces choses que tu n’a pas envie de changer
mais tu es irrémédiablement prise dans la vague des kilos envolés et de la remise en
question totale de ta vie. Et c’est vraiment très, très déstabilisant.
Les gens changent d’attitude avec toi, on ne te regarde plus de la même façon,
on ne te parle plus de la même façon. Pourtant moi je me sens la même, en mieux.

C’est une équation simple, plus je perds du poids, plus j’ai confiance en moi.
Alors je suis plus ouverte, plus avenante, je suis plus joyeuse.
J’ai envie de profiter, de vivre à 1000 à l’heure, de faire plein de choses !
J’ai envie de voir du monde et les gens viennent plus facilement vers moi,
j’ai beaucoup plus de facilité à m’ouvrir et être à l’aise même avec des inconnus.

Et puis dans cette aventure il ne faut pas non plus oublier sa moitié.
A mes côtés, présent, encourageant, vivant avec moi ce virage à 360°.
Sans trop se prononcer, souvent pas assez, je cherche encore
trop souvent l’approbation dans son regard. Je cherche toujours plus
ces mots qui me prouveront que j’ai eu raison. Bien sur il me félicite.
Mais ma moitié a choisit de me dire que j’étais tout aussi bien avant.
Il a choisit les yeux de l’amour et les 
mots du coeur et je devrais m’en
réjouir plus que de raison. Mais non.

Moi ce n’est pas ce que je veux entendre. Je veux juste qu’on me prouve que
mes efforts ne sont pas vains et que tout ce que je fais me rend plus belle qu’avant.

J’ai besoin qu’on me dise que je suis mieux maintenant.
Qu’on m’aime encore plus !
Comme si on reconnaissait mes efforts.
C’est complètement débile mais j’ai besoin de ça.

Le changement physique créé aussi des craintes chez lui.
Ce genre de questions qu’on se pose moins quand le corps ne ressemble à rien.
 » Et si elle était tentée ? Et si elle se fait draguer ? Et si elle avait des envies d’ailleurs,
de tout envoyer valser ? Et si elle me laissait tomber ? ».
Des craintes qui font surface, de la méfiance sur les amis, oui les amis, is..

Comme si en laissant mes kilos sur le bas chemin, j’aurais aussi envie d’y laisser les miens…. 

Au fond de moi je n’ai pas changée, j’ai toujours été cette fille mais j’ose enfin me révéler.
Alors dans tout ce merdier il faut rassurer, sans cesse. Et puis aussi essayer de ne pas
trop se perdre. Tenter de me retrouver, de me ré-apprivoiser et de calmer le tourbillon 
émotionnel qui se ballade dans ma tête. Un long travail de reconstruction qui se profile,
le corps change, évolue, à moi de faire en sorte que la tête suive sans trop y perdre en chemin…

12407731_1683137355234087_1366573364_n

J’avais besoin d’écrire tout cela pour me libérer mais aussi pour parler de tous ces
chamboulements que peuvent provoquer une grosse perte de poids.
J’ai essayé de rester dans une juste mesure, en dire, sans en dire trop pour pouvoir
expliquer du mieux que je le pouvais 😉