Le jour où.. mon tout petit a été hospitalisé.

Nous sommes rentrés hier après-midi. Je ne sais même pas par où commencer, je ne sais plus, je me suis tant répétée auprès de tellement de médecins.. mais ici, je ne vous avais plus écris après le premier passage aux urgences alors reprenons de là.

Lundi 24 nous étions donc rentrés des urgences avec comme diagnostic, bronchite,double conjonctivite et otite, le lendemain le doc avait mis Sören sous antibio et j’étais soulagée même si la fièvre ne baissait toujours pas.. Mercredi, mon bébé commence à vomir et le jeudi, encore plus, toujours avec forte fièvre, donc vendredi matin je rappelle mon médecin en panique, je trouve Sören vraiment très mal, il me dit que çà peut être les antibio mais de revenir pour qu’il le voit et le pèse. En écrivant je me rend compte que j’abrège beaucoup, si vous saviez comme çà a été long et tumultueux..
Donc, rdv avec lui, il examine ses oreilles et se rend compte que non seulement l’otite s’est aggravée et qu’en plus la deuxième oreille est touchée, et perte de poids de 500gr ! (énorme pour un bébé..), il m’envoie en urgence chez un ORL et me dit de ne donner plus que de l’adiaril (solution de réhydratation) à Sören pendant 24h, à volonté et pas de lait. Je cours avec ma poussette chez l’orl qui nous prend entre 2 patients, il trouve 1 double otite sur infectée à mon petit tout petit… donc arrêt de l’amoxiciline orale et on passe aux injections de rocéphine (antibio puissant) en intramusculaire..dans les fesses quoi..
Je cours à la pharmacie et me dépêche tout autant de rentrer à la maison, paniquée de voir mon fils dépérir petit à petit. J’appelle 10 infirmières au moins, pour enfin tomber sur un infirmier qui accepte de piquer un bébé. Il arrive 10min après, première injection, l’horreur..un bébé qui hurle à la mort, très, très difficile à accepter..

Samedi 1 mars, 2ème injection de rocéphine le soir mais nouveauté du jour, plus de vomissements mais des diarrhées à foison et quand je dis 25, je n’exagère pas, je les notais, samedi, 26 diarrhées. 26. Coups sur coups, je ne m’en sortais plus, des diarrhées à exploser les pampers, tremper body,pyj,gigoteuse et matelas, voyez ! Mon mini se vide complètement et je le vois, s’affaiblir et surtout se creuser.. je n’aurais pas le courage de poster une photo, déjà parce que je ne m’en sens plus capable pour le moment de les voir mais aussi par pudeur, j’ai posté 1 ou 2 photos de Sören ce w.end sur FB et mes contacts ont bien pu me confirmer son état qui se dégradait.. j’ai encore son visage au regard noir, creusé,amaigri,triste et surtout qui appelle à l’aide en tête et c’est clairement insupportable.

Je courais les médecins depuis 10 jours, je faisais ce qu’on me disais, on avait même déjà été aux urgences,je ne savais plus quoi faire.. et mon fils s’en allait à petit feu..

Dimanche 2 mars après une nuit atroce, je me lève et quand je vois le visage de mon bébé, j’ai un choc. Il a la bouche pâteuse et sèche, la fontanelle creusée, le regard noir, les yeux globuleux, le teint livide.C’est pire que tout, j’en pleure, j’ai peur, je suis désemparée, je ne sais plus ce que je dois faire, qui je dois écouter.. et puis au fond de mon coeur j’entends une petite voix qui me cri, « mais fonces aux urgences Coralie, ton fils te cris au secours avec ses yeux, c’est urgent là ».

Donc nous revoilà aux urgences moins d’1 semaine après le premier passage. Pesée, résultat il a encore perdu du poids, au totale il est à -10% de perte, ce qui est énorme. Quand j’explique tout aux infirmières je m’effondre sur le brancard quand elle me dit que 24h d’adiaril à volonté c’est hyper mauvais, que çà fait l’effet inverse, que les injections de rocéphine en IM sont atrocement douloureuses… j’ai suivis les ordonnances des médecins que j’ai consulté, j’ai fais confiance à ces hommes qui sont censés prendre soins de mon enfant et on m’annonce que çà l’a enfoncé, que çà l’a achevé..

Le pédiatre arrive, dès qu’il le voit il me dit qu’ils vont le garder. Il est clairement en déshydratation, il a perdu pas mal de poids, il est épuisé. Les infirmières lui posent un cathéter au pied après avoir essayé 40min dans les bras de nouveau.. j’étais dans le couloir sur une chaise face à la porte, j’entends mon fils hurler, c’était purement atroce, j’étais seule (Micha était avec Liam à la maison ) à entendre ses cris.. une fois le cathé posé, un gros câlin et mon Sören s’endort dans mes bras, épuisé.

On monte en service de pédiatrie où il est mi dans une salle d’urgence. Sous haute surveillance, perfusion, électrocardiogramme relié au bureau des infirmières juste en face et capteur au pied. On m’explique que dans cette salle je ne peux pas rester avec lui la nuit, il est environ 20h30 je pense quand il est installé. Donc, la mort dans le coeur, les larmes qui coulent, je repars avec ma poussette vide et ma belle mère qui était avec moi, je suis exténuée, je suis perdue, meurtrie,déchirée,brisée et à la fois soulagée de savoir qu’ ENFIN on m’a écouté et qu’ ENFIN on a VU que Sören était en détresse et qu’il est prit en charge.

Quand j’ai franchi la porte et que je me suis retrouvée seule avec Micha et Liam, je me suis effondré par terre, j’avais besoin d’évacuer cette rage,cette tristesse,ce choc.. tout ce qu’on venait de vivre. J’ai vécu le jour le plus horrible de toute ma vie, j’ai cru que j’allais perdre mon bébé. Le pédiatre a bien insisté sur le fait qu’on avait eu le bon réflexe parce que dans son état, en quelques heures çà aurait été fatale. Ces mots raisonnent encore dans mon coeur.

Sören a été hospitalisé 5 jours pour déshydratation,épuisement et ils ont aussi trouvé le rotavirus.
Qui est venu se coller à toutes ces pathologies et qui l’a clairement achevé.
Il a été placé en quarantaine dans une chambre stérile avec purificateur d’air et portant devant la chambre avec blouses,masque etc.. digne d’une maladie tropicale lol
J’ai pu rester avec lui dès lundi où il a été placé en chambre « normale », j’avais un lit.
L’équipe a été très bien, quelques couac mais dans l’ensemble je suis satisfaite, de plus le pôle femme-enfant était complètement neuf, venant d’ouvrir il y’a 2 mois, on a eu donc des services flambants neuf, chambres spacieuses et très bien faites.

Aujourd’hui il est sorti, il a eu 2 bouteilles de perfusion, il mange bien, il n’a plus ni diarrhées ni vomissements, il a retrouvé son joli minois joufflu aux yeux bleu. Il n’a repris que 300gr, il est encore à -500gr mais ce n’est pas grave puisqu’il n’est plus en déshydratation. Il va bien et il vient de dormir 12h d’affilées.

Je suis rentrée avec mon Sören dans les bras hier, je l’ai ramené en bonne santé à la maison, au nid.
Et que çà ne recommence plus, plus jamais, je ne veux plus jamais emmener mon tout petit dans cet état à l’hôpital, je ne veux plus jamais qu’on me l’arrache, qu’on le garde et qu’on me dise qu’il va mal.

Liam a retrouvé son frère, on est enfin à 4. Laissez nous savourer la vie..