Post with image

Parent témoin Blédina : Jour 2

Me revoilà pour la deuxième journée à Brive !
Tu peux retrouver le premier article, sur ma première journée
en tant que parent témoin Blédina ICI 🙂

Avant de vous parler de ma journée, je tenais à faire une mise au point qui
me semble essentielle dans ce contexte. Je vous raconte dans ces articles 
mon expérience en tant que parent témoin Blédina. Je suis partie grâce
à Parole de mamans pour accompagner le groupe de parents qui avaient été
tirés au sort sur le site de Blédina. Je ne suis ni payée par PDM ni par Blédina
pour vous écrire ces articles. J’écris en toute transparence et en toute honnêteté
sur mon expérience comme pour chacun des articles de ce blog. Personne ne me dit
quoi écrire, personne ne fait de relecture avant de publier. Je n’ai en aucun cas
d’interdits ni de lignes directives. Je donne mon avis en toute objectivité, qu’il soit
bon ou mauvais. Et il se trouve que OUI Blédina m’a convaincue et ça sans qu’il 
n’y ai de question d’argent .. 😉 Je pense qu’il fallait que tout cela soit clair.

PARENT_TEMOIN_0915-52

Donc pour cette deuxième journée nous sommes allés à l’usine de Brive la Gaillarde,
visiter la chaîne « petit pots » ainsi que la R&D (recherche et développement) et l’usine
pilote qui est rattachée. Une journée très longue et surtout très, très riches en info !
Tout d’abord, rdv avec le directeur de l’usine lui-même 🙂
Il nous explique les valeurs de la marque, la charte qualité bébé Blédina.
Ce que l’on va visiter et ensuite nous avons pu poser toutes les questions que
l’on voulait. J’en ai profité pour lui demander pourquoi Blédina n’avait pas le label BIO,
à la vue de toutes les exigences auxquelles sont soumis les agriculteurs, Blédina pourrait
largement prétendre à un label Bio. Plus Bio que le Bio même !
On en reparlera plus longuement dans le troisième article où je vous parlerais de ma visite
dans un verger qui fournit Blédina 😉
Mais sa réponse je m’en doutais, c’est tout simplement pour une question de coût.
Un label Bio coûte très cher et cela se ressentirait sur le prix de vente en magasin.

u5 u4 u3 u2 u1tr
Ensuite direction  » la chaîne petits pots », mais avant ça, on s’équipe pour respecter toutes
les règles d’hygiène, au détriment de notre dignité ahah 😀

a1a5a4a3a6a7 a11 a10u7u8 a9

Ensuite direction la R&D (recherche et développement) pour une réunion et un cours
particulier de cuisine avec le chef Thierry Richet, chef étoilé et chef chez Blédina depuis 10 ans !
Ce n’est quand même pas n’importe qui… 😉

On a pu poser TOUTES les questions qu’on se posait, ils nous ont expliqué toute la procédure
de développement d’une recette, de l’idée à la commercialisation. Passionnant !
Les idées de Blédichef de 2018 sont déjà en pleine réflexion… 🙂
Nous avons eu la chance de pouvoir cuisiner une des dernières recettes star de Blédina:
le bœuf bourguignon des touts petits !

r1r2r3r4r6 r5r9

On s’équipe, tablier, lunettes, double paires de gants pour pas se couper les knackis…


r18r7 r17 r8r14 r13 r12 r11 r10r16
r15


Après cette loooongue journée, les têtes bien remplies, nous sommes rentrés à l’hôtel et
nous sommes allés dîner au restaurant pour le dernier soir avec le chef Richet.
Une soirée mémorable… et une bonne partie de rigolade 🙂

r20 r19

RDV pour le troisième et dernier article de mon expérience en tant que parent témoin Blédina
… on se retrouve dans un verger ! 🙂