Tu grandis.

Mon grand garçon a aujourd’hui 33 mois. Dans 3 mois il fêtera ses 3 ans donc..
C’est sérieux çà ?!  3 ANS ?! Moi qui croyait que la première année passait ultra vite,
on m’a menti, c’est toutes les années qui filent. On ne voit pas le temps passer, on espère toujours être
vite à l’étape suivante et puis un matin on se réveille et on se dit:
 » merde c’est ce soir déjà qu’on visite son école, son ECOLE ?  » et on hallucine.
Depuis quand mon bébé va aller à l’école hein ? Il est si petit.. 
Mais si, nous y voilà, ce soir nous allons tout les 3 visiter son école et même si j’ai hâte pour lui, 
je sens que bientôt quelque chose va m’échapper. Je sens que tout çà va beaucoup le changer.
J’ai cette si forte impression que l’entrée à l’école va lui voler son innocence, son insouciance..
Je suis impatiente qu’il apprenne beaucoup de choses mais j’ai si peur de ce que les autres
enfants pourraient lui apprendre de mal ou lui faire de mal..
Mon fils n’a pas été en crèche, il a été cocooné, chouchouté, préservé et connaissant plus que bien
ce milieu puisque j’y travaille, je suis vraiment heureuse de ces 3 années qui ont été douces pour Liam.
Bientôt le grand saut dans la collectivité, c’est un enfant qui ADORE les autres,
 il dit bonjour, salut, à chaque personne qu’il croise dans la rue, dans les magasins etc.. 
il est hyper sociable, il joue avec tout le monde et je suis sur qu’il sera bien dans sa classe mais bouhh..
 mon coeur de maman appréhende !
Les mamans sont souvent nostalgiques..mais c’est vrai après tout, je me revois comme si c’était
hier à la maternité, dans son « boxe » en néonat, juste en couche contre ma peau..
et puis 3ans après c’est à son petit frère que je m’apprête à donner la vie..
j’ai juste envie de pleurer mais que de joie, du pur bonheur, nos enfants sont le trésor de nos vies,
qu’est ce que je serais si je n’avais pas rencontré leur père il y’a presque 8ans ?
Que ce serait ma vie sans ces hommes à qui je dois tout ?
Cet enfant qui me regarde avec les yeux qui pétillent, qui me dit que je suis belle même quand je suis malade comme un chien, qui me dit je t’aime à tout va, qui m’embrasse, qui m’admire..
C’est cette lumière dans ces petits yeux, l’insouciance de l’enfance qui m’émeut et qui est si touchante.
J’espère qu’il la gardera encore pour un ptit bout de chemin.
Et même si souvent c’est dur, qu’avec la grossesse ma patience diminue et qu’il en profite,
je sais que les 3/4 du temps c’est un enfant exemplaire, sage, qui s’occupe très bien seul, 
qui est vachement autonome et d’une très grande gentillesse.
J’aime ce que tu es, j’aime ce que tu deviens, mais gardes pour toujours cette étincelle dans tes ptits yeux quand tu me regardes.. je t’aime tant <3